Explore our brands

Redressement et protection des supports

Pour assurer une bonne étanchéité des menuiseries extérieures, avant même de les poser dans les règles de l’art, il faut veiller à ce que le support soit conforme aux exigences du DTU, et respecte notamment une bonne planéité et une régularité dimensionnelle.

La réception des supports est essentielle et de la responsabilité de l’entreprise, qui pose les fenêtres et portes : elle doit donc les vérifier avant de les accepter, à défaut demander ou mettre en oeuvre des travaux préparatoires du support.

Qu’est-ce qu’un support acceptable pour la pose de menuiseries ? Quelles sont les tolérances ?

Lors de la réception des supports, l’entreprise doit vérifier :

  • la tolérance verticale : 10 mm sous une règle de 2 m (image 1) Attention : ce n’est pas +/-10mm, le support de l’étanchéité doit avoir une tolérance maxi de 10mm.  
  • la tolérance « état du support » : rugosité maximale de 3 mm sous une règle de 20 cm (image 2)
  • la tolérance horizontale : 3 mm par mètre, avec un maxi­mum de 10 mm (image 3)

Si le support est hors tolérance, il faut ragréer les zones recevant le calfeutrement, avec une bande de redresse­ment, réalisable avec un mortier pré-dosé, à résistance mécanique rapide et élevée.

Les mortiers de réparation se distinguent, en fonction des épaisseurs à rattraper :

  • WF450 est un mortier de réparation permettant de reprendre des épaisseurs de 5 à 50 mm, et avec une prise rapide.
  • WF470 ce mortier permet de reprendre des éléments de 50 à 70 mm, avec un temps de début de prise moyen de 4h.

La bande de redressement sert à reprofiler le support pour qu’il soit dans les tolérances indiquées ci-dessus, elle sert aussi à rendre le support « supposé », « déclaré » ou « considéré » étanche à l’eau et à l’air, termes présents dans les DTU suivants :

  • DTU 20-1 « ouvrages en maçonnerie de petits éléments »
  • DTU 36-5 « Mise en œuvre des fenêtres et portes extérieures »
  • NF DTU 44.1 « Étanchéité des joints de façade par mise en œuvre de mastics »

Pour ces deux raisons la bande de redressement est donc obligatoire sur les support considérés « non étanches ».

Dans certains cas c’est le mortier qui rend « étanche » le support, dans d’autres cas on peut utiliser la membrane liquide hybride SP925.

Pourquoi et comment protéger les supports ?

La protection des supports avant la pose de toute menuiserie peut éviter quelques mauvaises surprises dans la suite du déroulement du chantier.

Dans l’attente de la mise en place d’une Isolation Thermique Extérieure (ITE), des habillages, ou des bavettes, le support est exposé aux intempéries. En fonction de la qualité du support, la mise en œuvre d’une protection ponctuelle peut s’avérer nécessaire pour apporter un complément d’étanchéité notamment dans le cas de :

  • Fissure ou problème de moindre qualité du béton au niveau d’un angle de baie
  • Fissure ou problème de moindre qualité du béton de l’appui, du tableau ….
  • Fissure ou problème de moindre qualité du béton du rejingot
  • Fissure au niveau de la jonction appui/rejingot
  • Nid de gravier ponctuel

La membrane liquide hybride SP925 peut apporter un complément d’étanchéité. C’est le produit idéal pour les chantiers, car il peut s’appliquer de 3 manières différentes : en cordon, à la spatule, au pinceau.

Nos solutions pour la pose de menuiseries :
Nos produits phare

SP925 est une membrane extrudable hybride, spécifiquement développée pour une parfaite étanchéité à l’air et à l’eau dans les zones difficiles d'accès.

En savoir plus

Mortier de réparation mono-composant en poudre pour des épaisseurs de 5 à 50 mm.

En savoir plus

Mortier de réparation mono-composant en poudre pour les épaisseurs de 5 à 70 mm.

En savoir plus
À consulter