Explore our brands

Comment reconnaître les différentes certifications environnementales ?

Suite au Grenelle de l’Environnement en octobre 2007, la communication auprès des consommateurs s’est accentuée concernant l’impact environnemental des produits qu’ils utilisent.

Les catégories de certification environnementale

Cet impact est mesuré et affiché sur les produits via des logos ou Ecolabels normalisés.

Il en existe 3 catégories :

  • Les écolabels officiels, soumis à la norme ISO 14024, selon des critères très stricts, avec cahier des charges, révision régulière des exigences et certification externe.
  • Les auto-déclarations, soumises à la norme ISO 14021, qui sont des démarches volontaires des fabricants et ne portent que sur une caractéristique environnementale du produit.
  • Les éco-profils, soumis à la norme ISO 14025, basés sur les informations standardisées de l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) du produit et permettant des comparaisons entre produits.

Nous pouvons distinguer :          

  • Les labels « écologiques » concernant les ENTREPRISES, qui évaluent les qualités professionnelles des artisans ou des entreprises de bâtiment. Ex : RGE, Handibat …
  • Les Ecolabels concernant le BÂTIMENT, qui évaluent les performances énergétiques ou environnementales de la totalité d’une construction, d’un bâtiment …Ex : BREEAM, LEED, HQE, THPE, Bepos … NB : ces Ecolabels ne concernent pas les produits, mais uniquement le bâtiment
  • Les labels émissions d’un PRODUIT, qui mesurent essentiellement les émissions de COV/VOC d’un produit spécifique dans l’air intérieur. Ex : A+, Emicode, PEFC, Pure …

Quelques exemples de labels écologiques

Ci-dessous un tableau des labels « écologiques » les plus couramment rencontrés en France (cliquez pour agandir) :

L'écolabel européen

L'écolabel européen, institué par le Règlement (CEE) n° 880/92 du Conseil du 23 mars 1992, peut être décliné dans tous les pays de l'Union européenne et en Suisse, après négociation et adoption d’un cahier des charges. Il vise à promouvoir la conception, la production, la commercialisation et l’utilisation de produits ayant une incidence moindre sur l’environnement.

Cela va de l’analyse du cycle de vie (ACV) du produit, de sa fabrication, à son élimination ou recyclage en passant par sa distribution, sa consommation et son utilisation.

A ce jour, les produits fabriqués et commercialisés par illbruck ne sont pas concernés par l’EcolabelEuropéen.

Le Label européen « Ecolabel » n’est pas le plus adéquat pour certifier un produit de construction en termes d’émission de COV car il prend en compte la teneur des COV présents dans les produits avant mise en œuvre et n’évalue pas les émissions liées à son application.