Nous devenons CPG Europe.
Découvrez nos marques

Astuces de chantier en période hivernale

L'hiver est là ! Quelles précautions prendre pour vos produits de construction ?

Durant la saison froide, sur les chantiers, il est impératif pour ceux qui y travaillent de bien se couvrir, et de consommer régulièrement des boissons chaudes. Mais il y a aussi quelles dispositions à prendre pour les produits de construction. 

Quelles précautions particulières faut-il donc prendre pour l’utilisation des produits de construction ? 

Tous les produits du bâtiment vont réagir différemment au froid, et il est impératif d'en avoir conscience. On qualifie généralement de température froide une température ambiante en-dessous de +5°C. La température joue sur l’application du produit, sa viscosité, sa capacité d’adhérence, et peut modifier le rendu final. D’autres paramètres importants comme l’humidité de l’air et la pression atmosphérique sont aussi à prendre en considération.

Découvrez nos conseils pour affronter l'hiver avec illbruck !

illbruck contre l'hiver !

Conseils généraux pour que l'hiver se passe bien avec vos produits de construction (et pour vous aussi !)

Lorsqu’on évoque la notion de température hivernale, on fait référence à trois types de températures à prendre en compte.

  • La température ambiante : ici il s’agit de la température de l'air environnant. Si on se trouve dans un lieu à une température inférieure à +5°C, lors de l'application d'un produit cela peut avoir une influence sur l’extrusion, la mise en oeuvre, l’adhérence au support, le temps de formation de peau, le séchage ou la polymérisation du produit. 
  • La température du support du support sur lequel on applique le produit : une trop grande différence entre les deux peut influencer le développement des caractéristiques du produit : adhérence, application... 
  • La température de stockage: stocker des produits à basse température peut avoir une influence sur la qualité du produit final, et notamment le gel peut rendre certains inutilisables (ex mastics acryliques). 

La température est toujours à considérer en relation avec l’hygrométrie et la pression atmosphérique et il faut éviter le point de rosée. Qu'est-ce que le point de rosée ? 

Le point de rosée est la température à partir de laquelle, ou plus largement la plage de température dans laquelle, la vapeur d'eau contenue dans l'air ambiant va se condenser sur les surfaces par effet de saturation. Autrement dit, le point de rosée est la température à laquelle l'humidité d'un gaz, comme l'air, se condense (se liquéfie) pour former des gouttelettes d'eau. Si l’air est en contact avec une surface dont la température est infériure au point de rosée, alors une fine pellicule d’eau va condenser et se déposer sur cette surface. Cette finie pellicule d’eau n’est pas forcément visible à l’œil nu, pour autant elle va affecter l’adhérence du produit sur le support. De surcroît, si elle vient à geler pour former une pellicule de glace à la surface du support, aucun produit ne pourra adhérer dessus.

Ne pas confondre : un support humide (l’eau est dans le support) et un support mouillé (l’eau est en surface). Aucun produit ne peut adhérer sur un support mouillé ou gelé !

Astuces de chantier pour éliminer lla condensation en surface avant d'installer un produit :

  • Sur support fermé : essuyage et nettoyage avec les nettoyants solvantés
  • Sur support poreux : séchage par tout moyen approprié, air chaud, flamme … en fonction du type de support

Conseils d'hiver pour les mastics et colles en cartouches et sachet

  • Les acryliques craignent le gel: un acrylique qui a gelé est endommagé de façon irréversible et donc inutilisable ! 
  • Particularité du butyle : par temps froid la viscosité et le tack sont très impactés
  • Les polyuréthanes sont plus difficiles à extruder et forment des fils par temps froid.
  • Les mastics les moins sensibles aux conditions hivernales sont les silicones, et les hybrides.
  • L'hiver, les produits d'étanchéité plus épais, comme la colle hybride High Tack, sont plus difficile à extruder, car le froid les rend plus visqueux. Il est préférable d'utiliser un pistolet qui a un rapport de puissance adéquat, comme le pistolet à cartouche AA853 pistolet pro cch 310 ou le pistolet à cartouche AA873 Ultra cch 310.

Nous conseillons le respect des températures indiquées sur la fiche technique (voir toutes nos fiches techniques ici) ainsi que le contrôle de la température et de l’hygrométrie des supports sur site, avant utilisation de tout produit. 

Astuce chantier : Ne pas stocker les produits dans un véhicule ou à l’extérieur, mais dans espace chauffé et ne les sortir qu’au dernier moment avant utilisation. A défaut les réchauffer juste avant utilisation, par exemple en les mettant dans l’eau tiède avant application.

Conseils d'hiver pour les mousses imprégnées

Une basse température ambiante, de stockage ou du support aura pour effet une vitesse de décompression plus lente de la mousse imprégnée. Ce n’est pas gênant pour le produit et ses performances finales, mais cela diffère juste le moment où le produit assure effectivement sa fonction d’étanchéité, puisque la décompression est retardée.

Idéalement il est donc préférable de réchauffer les produits en les stockant dans un espace chauffé avant application.

Conseils d'hiver pour les mousses en aérosol

Le conseil le plus important pour les mousses expansives est de ne jamais chauffer les aérosols ! Un aérosol est un récipient pressurisé, qu’il est dangereux de mettre sur une source de chaleur ; en effet, la chaleur a pour effet de faire augmenter la pression dans l’aérosol, et donc de risquer de le faire exploser. Les aérosols froids ne peuvent être mis à la température idéale d’application qu’en les plongeant dans de l'eau tiède.

Lors de l'application de la mousse expansive, l'humidité à la surface des supports ne pose pas de problème, car ces produits ont justement besoin d'humidité pour polymériser. I n’est pas envisageable pour autant de les appliquer sur des surfaces glacées.

Cette famille de produits est très sensible à la température. Le respect des conditions de stockage et d’application est impératif :  il ne faut jamais réchauffer un aérosol avec une source de chaleur extérieure (risque d’explosion) !

Ce sont principalement le rendement et l’expansion de la mousse, et dans certains cas l’extrusion, qui seront affectés par une basse température ambiante ou de stockage.

Conseils d'hiver pour produits en phase aqueuse

Les produits à base d'eau craignent le gel. Ces produits vont également être plus longs à sécher par temps froid et si cela dure le produit peut couler dans certains cas extrêmes (froid et absence de ventilation). L’eau dans le produit ne peut s’évaporer qu’avec une température correcte et un minimum de vent.

Conseils d'hiver pour produits bi-composant

Le froid influence principalement la viscosité des deux composants, ce qui peut nuire à la qualité du mélange et donc à la polymérisation et aux performances finales. En cas de stockage à basse température, remettre le produit à bonne température ambiante avant tout mélange des composants.

Conseils d'hiver pour produits en phase solvant

Le risque à basse température est la rétention des solvants contenus dans le produit. Le froid augmente la viscosité de ces produits, ce qui nuit à l’application, à l’évaporation des solvants et donc aux performances finales.

Conseils d'hiver pour produits adhésivés

C’est principalement le tack de l’adhésif de pose qui est diminué par les basses températures (ambiante et support). Le stockage à basse température altère la qualité et la durée de vie de l’adhésif.

La consultation des fiches techniques reste un impératif, tout comme le respect des conditions de stockage et d’application.

Cependant pour tenter de vous apporter toujours plus de conseils, nous vous proposons un tableau récapitulatif des différentes températures à respecter par types de produits. Nous vous invitons également à découvrir notre Guide de Stockage.

GAMME PRODUIT

TEMPERATURE

 

STOCKAGE

APPLICATION

SERVICE

 

Mousses imprégnées

1 à 20°C

-5 à +30°C

-30 à +90°C

 

Mastics silicones

5 à 25°C

5 à 40°C

-40 à +150°C

 

Mastics et Colles Hybrides

5 à 25°C

5 à 40°C

-40 à +90°C

 

Hybride projetable SP925

5 à 25°C

5 à 40°C

-40 à +90°C

 

Mastics Acryliques

5 à 25°C

5 à 30°C

-20 à +80°C

 

Mastics PU

5 à 25°C

5 à 40°C

-35 à +80°C

 

Colles PU

5 à 25°C

15 à 25°C

-30 à +90°C

 

Colle PU038

15 à 25°C

7 à 25°C

-30 à +125°C permanent          -30 à +230°C temporaire

 
 

Colles Cyanoacrylates

5°C

15 à 25°C

e-55 à + 95°C

 

Colle PVC OT014

15 à 25°C

5 à 35°C

 

 

Colle PMMA (Scigrip)

15 à 25°C

15 à 25°C

SG300 -40 à +180°C         SG5000 -40 à +100°C

 
 

Mousses expansives en aérosol

5 à 25°C

FM330: -3 à 30°C                  FM310: -10 à +35°C

-40 à +90°C permanent            -40 à +130°C temporaire

 
 

Mortiers de réparation WF450 WF470

5 à 25°C

WF450: 5 à 25°C                    WF470: 5 à 30°C

 

 
 

Scellement chimique OT135

5 à 25°C

-5 à +30°C  

 

 

Film protection PE ME563

< 40°C

10 à 40°C

 

 

Adhésifs PE et PVC

10 à 25°C

0 à 40°C

-5 à 50°C

 

Adhésifs Papier

10 à 25°C

5 à 30°C

0 à 60°C, 80°C max

 

Adhésifs Aluminium

10 à 25°C

0 à 40°C

-20 à +110°C

 

Adhésifs double-face

5 à 25°C

15 à 35°C

-40 à +95°C

 

Adhésif VEC

20°C

15 à 35°C

-35 à +80°C